Les sites de rencontre, une source d’addiction cachée

Les sites de rencontre, une source d’addiction cachée

Adicción a internetPar simple curiosité, il arrive de temps en temps que j’aille faire un tour sur meetic, le site de rencontre qui doit sa survie grâce à son ancienneté et sa popularité.

Je suis dernièrement allé voir  le profil de trois femmes qui avaient particulièrement suscité mon attention et auxquelles j’avais écrit (sans réponse bien sûr !). A ma grande stupeur, ces femmes continuaient à se connecter, un an après !

Après plusieurs mois passés sur ce site, je m’étais rendu compte que l’on pouvait en devenir addictif. Il s’agit ici d’une addiction tout à faire comparable à celle des jeux d’argent.

Vous perdez votre temps et votre argent. La seule différence est que cela ne vous endette de façon importante que si vous tombez sur des escrocs.

Dans les deux cas vous recherchez un bonheur. Un bonheur qui est hors d’atteinte pour la grande majorité des gens (pour les jeux d’argent la satisfaction recherchée est l’argent facile ou la fortune, pour les sites de rencontre c’est la découverte de la personne idéale).

Sur meetic, très nombreux sont les hommes (plus de 95%) qui prennent du plaisir à visiter et à écrire à des profils qu’ils trouvent intéressants avec l’espoir de concrétiser par des belles rencontres. Mais qui n’obtiennent rien au final. Beaucoup de temps inutilement gaspillé. C’est cet espoir-là qui nourrit notre addiction car sans ce dernier, quelle utilité de s’abonner ? N’ayant aucun retour, ces gens-là continuent désespérément à apprécier toutes les femmes virtuelles qu’ils croisent. Ce qui les fait régresser dans leur vie sociale.

Bref, avec des mauvais sites de rencontre comme meetic, vous n’irez nulle part (le taux de réponse avoisine les 2%, chiffre qui s’explique en partie par le nombre très élevé de faux profils).

D’après mon expérience sur ce site, la plupart des femmes inscrites (choses valables probablement pour l’autre sexe) sont des dépressives, des cas sociaux, des mamans…Je suis même tombé sur une victime d’inceste.

Nous ne sommes pas fait pour passer notre vie devant un PC. En sortant de cette vie virtuelle vide de sens qui n’aboutira à rien, en pratiquant des activités (sport, association…), vous perdrez beaucoup moins votre temps et ferez plus de rencontres intéressantes. Seulement il faudra savoir prendre son mal en patience avant de trouver la bonne personne.

18 réponses à to “Les sites de rencontre, une source d’addiction cachée”

  • Natacha dit :

    C’st très vrai : il y a de tout sur les sites de rencontre : du petit poisson rouge à la recherche du grand amour dans le vaste océan du bonheur aux requins marteau en passant par les les poissons vénéneux LOL.

    La problématique très bien soulignée dans votre article est l’abondance des escrocs et autre formules d’abonnement borderline utilisés sur ce genre de site. J’ai écrit un billet (pour ne pas dire un roman lol) à ce sujet sur ce blog : http://www.nice-people.be/site-de-rencontre-art3.html. Voir partie Arnaque site de rencontre.

    Natacha

  • martin dit :

    répondre a ADMIN Bjr je viens de lire et sache que pour ma part j été inscrite sur des site de rencontres et fait très peu ni pour sexe! pas bol j’ai décider les supprimer car je me suis rendu compte que les hommes cherchent que du sexe sont rare les autres. donc pr info pr le sexe BADOO cartonne façon parler et site le mieux c’est adopte un mec site que j’ai jamais eu de souci en plus 8 ANS

  • jerome dit :

    je suis un jeune homme de 32 ans et j’ai testé meetic pendant une année, un test « à fond », abonné premium, de jolies photos, une annonce typée cérébrale et une recherche de rencontre sérieuse, à 32 ans j’ai bien envie de devenir papa. donc ?
    – les 3 premiers mois, de très rares prises de contact, aucune rencontre. mes approches étaient sérieuses avec un soupçon de sensualité.
    – la première rencontre : une femme pas franchement attirante sur sa photo mais cérébralement intéressante… alors pourquoi pas (les photos sont les photos…) ? Résultat, à la terrasse d’un bar sur une grande place pleine de bars (lieux très public et fréquenté) : j’étais sa toute première rencontre internet, elle tremblait, était très timide… et 2h après notre horaire de rdv, à 18h00, son téléphone sonne, elle répond et ??? « oui ça se passe bien, merci de m’avoir appelé »…
    j’ai fait quoi ? je lui ai dit « que tu me prennes d’emblée pour un tordu qui te veut du mal ça ne me fait pas vraiment plaisir donc ciao » et je suis parti.
    – après ce cuisant échec j’ai tourné mon profil en déconneur, changé les photos pour mettre des selfies à la con, des photos de soirées, etc… une annonce façon déconne et des approches également orientées humour et ? les réponses ont commencé à affluer, j’étais devenu intéressant… puis ? les rencontres se sont enchaînées et ça s’est majoritairement terminé à l’horizontal. mais ? 9 femmes sur 10 n’assument pas clairement chercher que du sexe. après les rapports beaucoup de silence radio, des sms du genre « je ne sais pas où j’en suis »,… et les femmes en questions étaient majoritairement des mamans solos, des chômeuses.
    ou qui galèrent avec plusieurs emplois.
    – après ces nouveaux échecs et devant ce phénomène de consommation j’ai orienté mon profil un poil moins déconne, j’ai changé mes photos pour des photos classes et sensuelles et… beaucoup moins de réponses mais quelques unes quand même. Et ? là j’intéressais essentiellement des profils genre 35-40 ans, pas encore d’enfant, un job qualifié. Donc ? Cool ? Et bien non ! Ces femmes là sont le summum de l’indécision et de la méfiance. Besoin d’échanger de nombreux sms, besoin de prendre 1 mois entre chaque rdv,…
    – après tout cela il me restait un mois d’abonnement, le mois de décembre avec les fêtes etc… donc pas vraiment le temps de rencontrer… alors j’ai pris du temps pour discuter des rencontres par internet (sans chercher à rencontrer) avec quelques femmes et là…
    > je viens sur m….c comme ça par curiosité, ça me fait passer le temps quand je suis seule mais pas vraiment envie de faire de rencontre
    > moi je suis ici pour voir, je n’ose pas et il y a l’air d’y avoir tellement de cas sociaux (en fait elle observe depuis 6 mois… ^^)
    > je viens ici car je viens de débarquer dans la ville et je ne connais pas grand monde, je cherche des relations amicales (non mais oh !! ce n’est pas le concept ici)
    > je viens ici car mon mec m’a trompé, je l’ai quitté et je vais prendre le premier homme mignon que je trouve pour le faire souffrir.

    Notez que j’ai découvert les rencontres par le net il y’a 16 ans, j’étais ado et à l’époque internet n’était pas aussi abordable qu’aujourd’hui. la population qui utilisait internet était plutôt socialement bien placée. donc, les cas sociaux n’étaient pas de la partie. et depuis ? internet, les ordinateurs sont beaucoup accessibles et… beaucoup plus de chances de tomber sur des cas sociaux et je peux vous assurer que du côté des femmes il y’en a !

  • Frimousse dit :

    Adepte depuis plusieurs années des sites de rencontre, je me pose aussi beaucoup de questions quant à leur utilité, et j’ose pour la première fois partager mes expériences :

    du côté des hommes aussi en effet, je dois avouer que l’on retrouve de sacrés personnages ;

    Il y a ceux qui pensent vous « sauver » (j’ai 37 ans, suis maman célibataire d’un petit garçon dont le papa ne s’occupe pas du tout), mais pourtant je m’assume, j’ai un travail, je suis équilibrée, j’ai des amis et une famille que je vois, mais on arrive à me faire le coup du « viens on va prendre un verre, je ne suis pas intéressé, ne veux personne dans ma vie, mais ça te permettrait de sortir un peu de chez toi » ……

    Il y a aussi ceux tout feu tout flamme qui font de grands discours et qui vous plantent effectivement la veille d’un rendez-vous (« ça va trop vite pour moi ») et qui après plusieurs tentatives viennent enfin, curieusement tombent sous le charme, mais alors la peur de la fuite à la prochaine étape est plus forte et je finis par couper court.

    D’autres m’ont également servi avant un premier rendez vous « j’aimerais que nous allions nous promener ailleurs que dans cette ville, je ne voudrais pas que la maman de mon petit nous voit, elle a prévu de sortir avec des amis ce soir » – est-il utile de préciser qu’ils sont, selon ses dires, séparés depuis 4 ans ?????????? Et que je ne suis pas expansive au point de « rouler des pelles » à tous les coins de rue à un homme que je découvre à peine (et après non plus d’ailleurs :-)) … si à 37 ans je dois me cacher, enfin …. je ne suis pas un monstre tout de même, même si je peux comprendre cette réaction sous certaines conditions.

    Il y a aussi le fameux « j’aurais peur de ne plus vouloir te quitter après t’avoir vue » ………………………………………………Et là je crois que je n’avais pas saisi le but de rencontrer quelqu’un pour éventuellement faire ma vie avec ; enfin, moi, J’ESPERE ne plus avoir envie de quitter la personne que je rencontre, sans être non plus collante, mais avoir envie de la revoir, de faire des projets à deux, et peut-être même en famille ….

    Ou encore ceux qui ne voient jamais leurs enfants, mais sont toujours les premiers à me dire que je devrais faire comme ci ou comme ça.
    Il va de soit que si je reconstruis ma vie avec un homme, il y aura un partage, et mon petit respectera également ses décisions qui seront prises d’un commun accord comme dans tout couple équilibré. Mais franchement, au bout de 2 jours de discussions par internet, m’entendre donner des conseils de la part de papas démissionnaires, je trouve cela mal placé.

    Il y a également ceux qui écrivent, habitant à plus de 100km, disant pourvoir déplacer des montagnes pour trouver l’amour, et qui au final ne veulent que du sexe, et quand ils se font gentiment refouler au premier rendez vous, disparaissent de la circulation.

    Ceux qui prennent contact parce qu’en pleine mutation (personnelle, professionnelle, sentimentale) et qui ne sont pas stables, s’accrochent à vous comme à une bouée de secours.

    Sans compter les chasseurs, les dragueurs, les mariés, les mythos,les « kikoulol, sa va ché twa »?, ceux qui au moindre désaccord se braquent ne voulant « pas de prise de tête », mais on ne peut pas être d’accords sur tout 24h/24h, à moins de rester seul avec soi-même.

    Et j’en passe et des meilleurs ….

    Et « le bon », « la bonne » (puisque ce n’est plus une question de sexe, mais de génération), se trouve enfoui sous tous ces profils dont la liste est loin d’être exhaustive.

    Alors c’est décidé, il y a un an j’ai arrêté fb (trop de virtuel, trop d’intrusion dans la vie de tout un chacun, plus assez de réel), je m’en passe très bien, et vois bien plus souvent mes amis qu’avant (je n’éprouvais pas le besoin de les voir puisque je savais ce qu’ils faisaient en temps et en heure).
    Aujourd’hui j’arrête les sites de rencontre, l’amour ne se cherche pas, il se sème, il se cultive comme une fleur rare et il finit par venir à vous.
    L’amour n’est pas un long fleuve tranquille, il se mérite, il est fait de petits bonheurs, de quelques disputes aussi, de concessions, d’empathie, et de beaucoup d’autres choses encore.

    J’arrête de chercher l’amour, peut-être même de l’attendre, et s’il frappe à ma porte un jour, je sais que je suis prête à l’accueillir en restant fidèle à moi même et à mes convictions, tout en sachant me remettre en question si besoin est.

    • CARRIE dit :

      Frimousse,

      Comme je me retrouve dans tout ce que vous écrivez !

      Sur Meetic depuis 2 mois et demie, c’est énergivore en temps et en énergie, et finalement assez creux.

      Dès que je suis connectée (et je n’ai pas mis de phots étant mariée), j’ai en effet des hommes qui pensent qu’étant mariée je suis 1 femme désespérée,et certainement mal baisée qui recherche un service à 3 pièces ambulant … J’ai donc droit très directement à quels sont tes fantasmes, que recherches-tu ?… Il y a les messages rageurs d’hommes à qui j’ai répondu par politesse 1 fois mais qui depuis m’envoient des msg du genre « Alors pas le temps de me répondre, je vois que vous êtes très occupée, vous êtes 1 profil bidon, 1 fausse femme ». A croire que je suis la seule femme du site de disponible.

      Certains c’est direct « Voici mon portable on se retrouve où ? » Tout cela tjs dans le 1er message. Ils n’ont pas vu ma tête, rien ne semble les intéresser.

      J’ai aussi droit à « Vous êtes mariée, quels sont vos créneaux ? ».

      Voilà, c’est superficiel, la plupart des hommes refusent quasiment de communiquer via mail pour faire plus ample connaissance (perte de temps pour eux, vous pensez-bien, écrire un mail, se présenter voyons ! Ils parlent peu d’eux, se décrivent peu, mais vous bombardent de questions intimes.

      Je suis désolée mais si je devais rencontrer tous les hommes qui m’envoient un « bonjour » sur le site, j’y passerai toutes mes soirées. Comment donc faire connaissance avec des hommes qui ne communiquent rien sur eux, comment faire lien sans mot ? Je ne vois pas. Ils veulent du sexe pour la plupart. Certains ont l’air si affamés qu’ils s’accrochent désespéremment. Quant aux hommes mariés : c’est le pompom : il y en a plein qui ne peuvent vous voir le soir (la femme, les enfants tu comprends), le WE n’en parlons pas mais êtes vous libre sur l’heure du repas ? !!!

      Bref, tout le monde semble malheureux, je ne dis pas non plus que les hommes de leur côté ne tombent pas non plus sur de sacrés numéros. Tant d’âmes esseulées, si peu de rencontres, quel gâchis !

      • François dit :

        Et donc mesdames vous avez trouvé l amour depuis ? En lisant vos commentaires je penses que vous êtes trop exigeantes et en plus vous n avez pas forcément envie de fonder un foyer, si c est le cas c est votre choix. J héstes a retourner sur meetic, les filles y sont égoïste, elles recoivent des centaines de messages sans levé le petits doigt et après disent que sur 100 personnes aucunes ne leurs corespond….SANS DECONNER! C est qu il y a un problème, vraiment!! Si une centaines de filles acceptait de repondre aux milliers de messages que j ai fais je suis sur que j aurais trouver.

        Mais marre de faire des courbettes pour des êtres égoïstes et bien souvent superficiel, je finirais seul. Et elles aussi par la même occasion, nah!

        • Frimousse dit :

          Bonsoir François,

          alors de mon côté je n’ai pas trouvé l’amour, parce qu’en faisant le bilan de mes expériences j’en ai conclu que quand on n’est pas bien dans ses baskets on n’attire pas les bonnes personnes.
          Finies pour moi les rencontres un peu hasardeuses, même si, j’ai effectivement très envie de fonder un foyer (je ne m’imaginais pas seule enceinte, et pourtant j’ai un travail honorable, une vie amicale, familiale et sociale stable).
          Mais je ne veux pas ce foyer à n’importe quel prix, alors qu’il y a quelques temps je me minais, pensant qu’il me fallait prendre sur moi et construire quelque chose avec le premier venu, même si mon instinct me disait le contraire.
          Je pensais tout simplement que personne de bien ne voudrait de toute façon d’une femme seule avec un petit.
          Donc je me suis fixé des objectifs de vie pour moi, pour mon petit, une spécialisation au boulot, un achat d’appart prochainement, des sorties piscine, ciné etc.
          Et je me rends compte que quand on a des projets, l’attente de l’amour n’en devient plus une.
          Après tout, il n’y a pas de schéma ou de couple type ou parfait en amour, pourquoi se stresser alors que les choses finissent par arriver lorsqu’il le faut …
          Aujourd’hui je suis moi, fière de mon parcours, fière de mon petit, assumant mes erreurs et consciente que l’amour ce n’est pas juste une attirance ou une rencontre, c’est quelque chose qui se construit au fil du temps.
          J’ai pris le parti de prendre ce qu’il y a à prendre de la vie et d’avoir le moins de regrets derrière moi lorsque je ferai le bilan si j’ai la chance de vivre jusqu’à 90 ans.
          Je ne pense plus que les sites de rencontres soient foncièrement une mauvaise chose, simplement que, comme pour tout, il faut être bien dans sa tête pour pouvoir espérer rencontrer quelqu’un avec qui faire un bout, ou même le reste du chemin.
          C’est ce que je vous souhaite

    • benoit dit :

      Bonsoir juste totalement d accord avec toi je pense que les gens deviennent bizarre

  • Elo dit :

    En prenant du recul et avec l’expansion du net, on se rend compte qu’un site de rencontre présente beaucoup d’inconvénients:
    -Ils sont payants
    -De plus en plus nombreux, ils offrent moins d’opportunités par site
    -Ils ne sont pas toujours fiables
    -Leur capacité de mémoire est limitée (profil, description, photo…)
    -Il faut souvent passer beaucoup de temps pour que ça devienne efficace
    -Ces sites là deviennent de plus en plus des terrains opportuns pour les arnaqueurs, les hommes célibataires étant faciles à charmer.

    -Vos adresses émail, numéros de téléphone et autres coordonnées peuvent être vendus à des compagnies privées. Il n’est pas étonnant ensuite de recevoir un message comme: « Caroline a essayé de vous contacter, rappelez… » Même si la plupart des gens connaissent cette supercherie, il est statistiquement inévitable que certains soient sensibles, naïfs ou bien qui attendent réellement un message d’une femme portant ce prénom, ce qui rend la tentative d’escroquerie rentable.

    Vous voulez trouver votre moitié? Il est évident que plus vous ferez d’activités (sport, associations…) plus vous rencontrerez du monde, donc augmenterez vos chance de trouvez la bonne personne; cependant l’inconvénient est que ça peut prendre du temps.

    Le meilleur conseil que je peux vous donner c’est de créer un blog dans lequel vous parlez de vous, de ce que vous recherchez et où vous racontez votre vie; le principal avantage est que vous pouvez apporter un nombre de détails incroyables.
    Non seulement créer un blog est beaucoup moins cher voire gratuit, mais en plus la capacité de contenu (texte, photo, vidéo) est illimitée par rapport à un site de rencontre.

    A vous de vous arranger pour qu’un maximum de personne aillent le visiter (Facebook, Twitter, cartes de visite…)

    • Frimousse dit :

      Pas mal l’idée du blog, j’y avais pensé, mais bon, je doute de ne pas y retrouver les mêmes personnes que sur les sites de rencontres ^^

      • Alexandra dit :

        Ah Frimousse que j’admire ta sagesse… Séparée depuis 2 ans je me suis empressée de m’inscrire sur un site de rencontres une fois seule. J’ai rencontré plusieurs hommes mais ça ne me convenait jamais. Puis j’ai décidé d’arrêter les sites de rencontres au bout de 6 ou 7 mois de pratique.
        Je me suis réinscrite il y a quelques semaines, déterminée cette fois à faire LA rencontre. Et ça s’est produit. Un coup de foudre virtuel réciproque. Aussi très rapidement nous avons décidé de nous rencontrer malgré la distance. Une histoire magique qui a duré … quelques jours ! Et oui parce que le monsieur a disparu du jour au lendemain sans un mot d’explication, alors que nous avions passé des moments de rêve ensemble et que nous échangions en permanence. Après plus de 24H sans nouvelle de ce monsieur je suis retournée sur le site et il était là, bien actif ! le choc ! J’ai supprimé mon profil et aujourd’hui j’essaye de panser mes blessures.
        Je réalise à quel point ces sites sont des « pièges », cette tendance à croire qu’il y a forcément mieux, qu’on peut avoir plus, cette facilité avec laquelle on « consomme » les gens que l’on rencontre et cette propension à se conduire irrespectueusement. Parce que disparaître sans préavis, sans un mot d’explication, je ne savais même pas que ça pouvait se faire, d’autant plus qu’il avait toujours été très courtois, poli, prévenant… J’aimerais acquérir ta philosophie de vie, mais c’est duuuuuuuuuuuurrrr !! Alors j’essaye bien de tisser un réseau mais je suis ici depuis quelques mois, c’est une petite ville, les occasions de rencontres sont très minimes. C’est pourquoi les sites paraissent être la solution pour beaucoup d’entre nous je suppose.

  • Franck dit :

    Oui mais gérer un blog prend beaucoup de temps. Il faut le créer, lui donner du contenu, le faire connaitre puis le faire vivre…ce n’est pas si simple. Tout le temps que vous passez a faire votre blog, seul, chez vous…ce n’est pas du temps que vous passez a faire des rencontres… Il vaut mieux trouver un moyen de participer a des activités réelles !

  • Frimousse dit :

    Petit retour sur mon « sevrage » de sites …
    Après quelques « rechutes », et toujours sans pouvoir participer à moultes activités élevant seule mon ptit loulou de 4 ans, voilà qu’en arrêtant une fois pour toutes de chercher et de forcer le destin, celui-ci s’est rappelé à moi : un homme que je croisais tous les 4 ou 5 mois en coup de vent sur mon lieu de travail depuis bien 5 ans a pris son courage à deux mains il y a quelques semaines aujourd’hui, et m’a invitée à déjeuner avec lui. Etant toujours souriant et courtois, j’ai accepté et ai été agréablement surprise.
    Je n’ai pas eu de coup de foudre, lui non plus, mais nous nous apprécions, passons pas mal de temps ensemble tout en nous réservant des moments chacun de notre côté, et des sentiments commencent à naître tout doucement.
    Je ne sais pas où tout ça nous conduira, mais ce qui est certain, c’est que je sais aujourd’hui que je suis capable d’avoir une relation ordinaire avec un homme ordinaire, qui prend le temps de me connaître, qui ne m’assomme pas de messages fougueux mais est stable et cohérent dans sa façon d’être et d’agir, et qui, cerise sur le gâteau, se soucie du bien-être de mon fils et de son équilibre dans cette relation naissante.
    On est bien loin des « consommateurs compulsifs » à la Popey des « Bronzés » et cette tranquillité empreinte d’affection plus de que de passion me comble totalement.
    En tout cas, je n’aurais pas pu le rencontrer sur un site, n’y étant pas lui-même, ou si je l’avais fait je me serais certainement arrêtée sur des détails qui me paraissent aujourd’hui totalement insignifiants.
    En tout cas, je souhaite continuer d’apprendre à le connaître, et que nous finissions par nous reconnaître l’un en l’autre …

    • Julio dit :

      Bonjour,

      Je viens de lire tous les commentaires.

      Il y a 8 ans (j’ai 32 ans) testé 2, 3 les site de rencontre gratuit. Ratio : 1 femme / 10 homme. En quelques mois : 3, 4 filles rencontré dont une relation qui à duré 1 an et demi.

      Après avoir laissé cette méthode de rencontre de côté pendant plusieurs années, préférant le réel, je me lance (hier) pour la 1ere fois sur un compte payant du site le plus populaire. Ça ne devrait pas être pire que les site gratuit!
      ça reste un outils et c’est la curiosité qui m’a motivé. Puis 60€ pour 6 mois, c’est abordable. Je pourrais dire que j’ai testé un site payant.

      Je pense qu’il faut être créatif, courtois mais bref. Inutile d’être trop attentionné, de prendre trop de temps car, dans un 1er temps, on ne connait pas la personne. Rester simple, sois-même et donner à la personne l’envie d’en savoir plus sur nous.

      Ps : Merci Frimousse pour ton retour.
      Comment a évolué ta relation ?

  • Bonjour, j’ai moi aussi subi; comme tous les autres commentateurs, les mêmes mésaventures; c’est donc pour cette raison que, depuis le jeudi 20 avril 2017; j’ai créé moi même, mon site internet de rencontres sentimentales; qui se dénomme  » Seule Mais Pas Pour Trop Longtemps « , qui est consultable sur cette link lien;  » http://giovanni-francesco-scoumoune.e-monsite.com « , avis aux amatrices femmes malchanceuses en amour .?!*

  • DENIAU dit :

    ce site me semble totalement BIDON!!!
    il n’est pas normal qu’en marquant l’interet que vous exprimez correctement pour une femme ,
    aucune réponse sur des cetaines!!!!!
    je ne suis ni moche ,ni vulgaire,mais ces millies de femmes que vous exhibez,je pense que c’est totalement PIPO!
    je ne ferais pas e publicité pour vous!
    heureusement que vous consacrez des centines de milliers d’euros a la pub,car VERITABLEMENT VOUS N’offrez aucun interet SERIEUX

Laisser un commentaire