Créer un blog pour trouver son âme-sœur

Créer un blog pour trouver son âme-sœur

amour1Internet, grâce à certains sites mais aussi à ses réseaux sociaux est devenu un excellent outil pour faire des rencontres. Mais avez-vous déjà songé à créer un blog dans lequel vous parlez de vous ?
Si les sites de rencontre ne fournissent qu’une quantité d‘informations limitée sur les profils, créer un blog peut en revanche vous offrir autant d‘espace que vous souhaitez pour écrire des textes, poster des photos et des vidéos.

Supposons que vous recherchez une relation sérieuse et durable, et qu’une personne s’intéresse à vous. Pour vous sonder plus en profondeur, elle va chercher à en savoir plus sur vous. Le blog constitue alors une excellente alternative. Si vos personnalités ne sont pas compatibles, cela peut peut-être minimiser vos chances de perdre votre temps (discussions ou relations n’aboutissant à rien).

 

Pour vous donner un idée, voici un petit extrait de blog crée à cet effet:

 

 

Les activités que je pratique

-Les balades en villes et dans la nature

-De temps à autre, quand mon budget le permet je voyage à l’étranger, je suis allé vivre une année aux États-Unis, une année puis cinq semaines au Japon et quatre mois en Angleterre dans le cadre du programme Erasmus.
J’ai quelque fois le goût de l’aventure.

-J’aime bien me détendre en regardant des films (horreur, épouvante, fiction, fantastiques, policier, aventure, des fois comiques) que ce soit sur mon PC, à la télé ou au cinéma (c’est plus sympa, ça fait sortir même si il faut payer).

-Je pratique la musculation, le yoga,le fitness et la course à pieds.

Mes centres d’intérêts

-Le bien-être. Être bien dans sa tête et dans son corps est ce qu’il y a de plus important. J’ai depuis quelques temps eu un intérêt accrue sur les activités concernant le bien-être étant tombé dans une dépression à un moment donné. Je m’intéresse à toutes les méthodes naturelles contribuant à avoir une excellente santé mentale.

-Les voyages. j’aime bien de temps en temps bouger et changer d’air.

Laponie

-J’aime bien suivre le foot. Cependant le fait qu’il y ai trop d’argent en jeu à tendance à me dégoûter de ce sport.

-Internet. Je sais qu’il ne faut pas que je m’enferme à longueurs de journée devant mon PC, mais je trouve qu’internet est un superbe outil. J’en profite pour chercher des informations (wikipedia), chatter sur Facebook, regarder des vidéos (films, reportages).

-J’aime les animaux. Les chiens et surtout les chats.

chat

 

-Par ailleurs je m’intéresse aux énergies renouvelables et à l’astronomie.

Mes idées et mon tempérament

Politiquement je suis pour un monde plus juste et une meilleure répartition des richesses.

Je suis plutôt une personne réservée et j’aime bien de temps en temps le calme et la tranquillité. Je prends du plaisir à essayer de résoudre les énigmes et les problèmes. Je ne parle pas que des mathématiques bien entendu, mais des problèmes pouvant survenir dans la vie quotidienne. Je ne suis pas encore super bricoleur, mais je commence à m’y mettre.

Ce que je me projette de faire dans l’avenir

-Projet immobilier : je cherche à rembourser mon crédit (j’ai acheté un studio) le plus rapidement ,qui est à la base établit sur dix ans.

-Projet professionnel : actuellement professeur de mathématique, j’envisage en parallèle de monter ma propre entreprise.

-Est-ce que je veux fonder une famille? Je ne l’exclue pas mais cela dépendra de la femme avec qui je suis. Actuellement ma priorité, c’est la recherche de l’amour.

Mes voyages : J’aimerais aller dans les pays d’Europe du nord dont en Islande, aux Caraïbes, au Canada, retourner au Japon, dans les Iles du pacifique…Je suis aussi ouvert à d’autres destinations. J’adore la nature et certains paysages au Canada et en Laponie me font rêver.

Quel type de femme je recherche

Je n’ai pas besoin de relations d’un soir, je recherche l’amour de ma vie, celle dont sa présence me rendra heureux, tout simplement.

Voici en quelque mots ce que j’aurai mis dans un site de rencontre:

L’age de ma femme idéale se situe entre 25 et 37 ans. De préférence de corpulence mince et de type européen ou asiatique.

Je me moque des revenus qu’elle gagne, mais il s’agit qu’elle soit minimum autonome et qu’elle ne dépende pas trop des autres. Je préfère qu’elle n’ai pas d’enfant.

Si elle a vécu des périodes dépressives, cela peut suivant les cas ne pas être un problème, l’amour, l’amitié et le respect que j’ai à offrir pouvant éventuellement être beaucoup plus efficaces que les antidépresseurs.Un des bons cotés est que cela m’obligerait à rester éveillé sur elle, à voir régulièrement comment elle va et à prendre bien soin d’elle. De plus j’ai besoin d’une personne (une amie pourrait aussi bien faire l’affaire) ayant un minimum de compassion.

Je privilégie les femmes qui prennent soin de leur corps, c’est à dire qui mangent équilibré, qui ne fument pas ou ne soient pas addictives à d’autres substance. A l’exception de celles qui reconnaissent clairement que ce sont des vilains défauts et qui veulent arrêter.

Je préfère celles qui font d’abord passer leur santé avant l’entretien de leur apparence (tenue vestimentaire, coiffure…)

J’apprécie beaucoup celles qui pratiquent des activités en rapport avec le bien-être physique et mental : fitness, endurance, gym, yoga, méditation, sophrologie…Bref tout ce qui concerne la détente

J’aime bien celles qui voyagent (en France ou à l’étranger), qui sont ouvertes d’esprit et qui ont le goût de l’aventure

L’humour n’est pas le mal venu à partir du moment où il est bien placé.

Je veux une femme qui partage les mêmes idées que moi (sens de la justice, de l’équité et du partage)

Voici quelque adjectifs qualifiant ma femme idéale : Attentionnée, honnête, disponible, reliable (sur qui on peut compter), saine d’esprit, calme, simple, curieuse,romantique,timide, drôle, marrante.

Quel est type de femme que je n’aime pas

Inutile de dire que je n’aime pas les femmes inintéressantes, énervantes, qui ne réfléchissent pas, avec qui je n’ai pas du tout les mêmes affinités ou je ne m’entend pas…C’est tellement évident!

Par contre je redoute d’en rencontrer une avec qui le contact dés le premiers abord ou les premières discussions (et quand je dit les premières cela peut aller jusqu’à des années avant que l’on ne se rende compte que…) passent un peu trop bien. Je pense que vous allez comprendre pourquoi.

Voici un exemple : une personne est douce, gentille, adorable, respectueuse, particulièrement agréable, alors qu’en fait elle peut être hypocrite, sournoise, vicieuse et avoir un mauvais fond, autant incroyable que cela peut paraître, mais il arrive parfois que l’on ai de très mauvaises surprises. J’en ai fait la triste expérience. Le piège est que quand la gentillesse atteint un certain degré, elle aveugle son entourage et empêche de voir les mauvais cotés de la personne.
Comment déceler le fond d’une telle personne? Il faut en fait que certaines situations surviennent pour que la personne concernée soient mises à l’épreuve!
Que feriez-vous si celui que vous « aimez » ou « aimez bien » tombe dans une grave maladie invalidante ou une grave dépression, par exemple ? Allez vous le laisser tomber et l’oublier, et vous occuper égoïstement de vous ?

Je dirais qu’aimer une personne ce n’est pas être agréable avec elle, mais c’est s’en soucier, la soutenir, la chérir, être disponible et à ses cotes quand elle en a besoin et non pas rester indifférent et faire sa vie comme si rien était. je ne parle pas uniquement pour les histoires d’amour mais aussi d’amitié.

D’après mon expérience j’exclurai les personnalités suivantes, même si elles remplissent les critères de base (voir au début de l’article) :

Ceux ou celles ayant trop d’amis sur Facebook (au-delà de 300)

Il peut s’agir :
-de jeunes personnes : elles se mettent amis avec presque n’importe quel camarade de leur collège ou leur lycée. Vous allez me dire qu’il est inutile de les mentionner pour moi, ne côtoyant aucun mineur
-Je ne m’intéresse pas également à ceux ou celles qui jouent à la « course aux amis ».

-Mais je pense surtout qu’il faut que je me méfie aussi des gens qui ont un peu trop d’amis ou de relations dans la vie réelle. Ceux-ci, en règle générale, dégagent une sorte de charme et sont comme isolées dans un cercle vertueux; ils se soucient beaucoup de leur rapport avec leur entourage. Le problème est qu’ils ont été rarement à la place de quelqu’un dans une triste situation. Il est donc plus rares qu’ils puissent compatir, témoigner de leur affection, manifester leur amitié, apporter leur soutien, agir, et sont souvent indisponibles. Vos avis peuvent diverger du miens, mais en tout cas mon vécue me dit de ne pas compter sur ces gens-là (enfin dans la plupart des cas). Si vous sollicitez leur aide ils vous répondront, afin de garder une bonne conscience :  » va voir des amis »,  » fait ci » , « fait ça » ! Ils ne font que reprendre que des phrases toutes prêtes.

Je ne m’intéresse pas aux femmes qui entretiennent trop leur apparence. Très bien habillées, coiffées, maquillées, elles veulent absolument être agréables à regarder et plaire à leur entourage. C’est une qualité de se soucier et de soigner son apparence certes, mais cette qualité peut souvent masquer des défauts plus importants : mal-être intérieur, mauvaise estime de soi, besoin de prendre les gens de haut… Car une femme qui a réellement une bonne estime d’elle, a-t-elle vraiment besoin de se valoriser encore plus?

Ce n’est pas l’extérieur qui compte mais l’intérieur c’est à dire le bien-être mental et la santé qui doivent passer avant tout.

-Je ne veux pas de femmes pouvant potentiellement m’attirer des ennuis. Il peut s’agir de leur mauvaises fréquentations ou bien de leur comportement dans la vie de tout les jours. Dans cette catégorie la proportion de femmes ayant trop de tatouages ou de piercing est beaucoup plus élevée.

Je n’aime ni les profiteuses ni les femmes vénales (j’ai fait l’expérience de ce type de femmes et ça m’a beaucoup aidé à combattre ma naïveté et à avancer dans la vie) ou celle qui vivent au dessus de leurs moyens. Ce n’est peut-être pas facile à cerner dés le début, mais j’ai de toute façon appris comment déjouer pas mal de mauvais tours.

Je ne veux pas non plus de femme qui se plaint souvent et qui se prend la tête pour un rien même si dans le fond elle peut être bien, car le stress et le mal-être qu’elle répand, nuis à leur entourage.

Il n’y a pas de règle à l’amour, quand on aime quelqu’un on l’accepte comme il est, on fait sa vie avec, on envisage des projets à deux malgré ses défauts. Mais durant mes périodes de célibat, j’ai souvent souhaité une femme simple, calme et réservé, dont le but n’est rien d’autre que d’avoir une vie heureuse et d’en profiter au mieux, très loin du stress et des prises de tête.
Une femme qui fasse un minimum de sport et soit consciente de ses défauts, même si ce n’est jamais évident de s’en débarrasser.
Si la personne avec qui je suis, ne sait pas toujours alimenter la conversation, j’exige qu’elle me mette un minimum à l’aise.
Et je vous rappelle, que pour aimer quelqu’un, il n’y a pas besoin d’être beau, grand, riche, fort, charmant ou quoi que ce soit ; il suffit d’être heureux avec, tout simplement.
Quant aux critères physiques je ne place aucune exigence particulière. Je préfère toutefois les brunes et celles de taille petite.

Laisser un commentaire