Le harcèlement de rue

Le harcèlement de rue

Harcelement-rue« Hey tu veux pas aller boire une coup ? … Hey je te parle ! … Pfff… Salope ! »
« C’est quoi ce tatouage de merde ?! » « Tu es jolie ! …Tu ne me dis même pas merci ?! »
« Salut bébé ça va ? … Sale pute ! » « tu veux pas qu’on aille faire un tour tous les deux ? … Allez s’il te plait ! …Lesbienne ! » « C’est combien ? »

La notion de harcèlement de rue englobe un certain nombre de comportements indésirables adressés aux personnes dans les espaces publics et semi-publics. Cela peut-être un commercial qui sollicite les passants pour faire de la publicité ou de la mendicité.

Cependant on emploie fréquemment ce terme quand on parle de femmes subissant certains agissements.
Ces derniers peuvent être : des messages intimidants, insistants, irrespectueux, rabaissant, lourds, humiliants, menaçants, insultants (parfois sur fond de propositions indécentes), des sifflements, suivre la personne. Dans des cas plus rares il y a de l’exhibitionnisme et des attouchements.

Des comportements qui touchent les femmes, en particulier dans la rue, les bars, les transports en commun et les espaces publics.
Leur violence mais surtout leur fréquence génèrent à ces dernières un environnement hostile qui portent une atteinte inacceptable à leur dignité et à leur liberté.
Ce n’est ni de l’humour, ni des compliments, et ce n’est certainement pas de la drague ! La drague et le harcèlement de rue ne doivent pas être confondus. La drague se construit à deux, tandis que le harcèlement est la responsabilité d’un individu qui ignore volontairement l’absence de consentement de son interlocuteur.

Beaucoup de femmes apprennent à baisser la tête, à ignorer comme si rien n’était et n’hésitent pas à changer de trottoir ou à s’habiller différemment. Tout ceci est la conséquence du fait qu’elles se sentent moins en sécurité.
Par crainte, elles se ferment plus souvent aux vraies rencontres.

Comment expliquer ce phénomène ?

Les auteurs e ces agissements sont en règle générale des hommes plus ou moins atteints d‘une certaine pathologie. Se sentant faible et incapable de séduire, ils cherchent par ces moyens d‘évacuer leur frustration en rabaissant les femmes à l’état d‘objet. Mais quelque fois cela peut venir d’une éducation insuffisante ou bien d‘une culture moins civilisée que la nôtre.

 

Voici quelques sites utiles en rapport avec la thématique : stopharcelementderue , harcelementderue.tumblr

 

Article connexe : Minimiser ses chances de se faire importuner par les hommes quand on est une passante

Une réponse à to “Le harcèlement de rue”

  • Elo dit :

    de nombreuse femmes qui ne demande rien d’autre qu’a passer des moments tranquilles se font accoster à leur insue. Un désagrément dont on se passerait bien. Si une partie de la gente féminine reste tolérante à ces sollicitations, pour une autre elles constitue en revanche une véritable plaie. j’ajoueterais aussi qu’un femme délicate et aimant la tranquillité, ne va de toute façon ne pas s’interresser à ce genre d’homme même si il n’y a rien d’offansant dans sa façon d’agir, rien que le fait de vouloir ce que l’autre ne recherche pas.
    Voici quelques conseils pour se proteger du harcelement de rue :

    -Attention à la tenue. Habillez-vous de façon à ne pas sortir du lot
    -Mettez des oreillettes
    -Mettez une bague de fillancailles
    -Faites-vous accompagné

    Je trouve en effet triste d’avoir à esquiver certains endroits

Laisser un commentaire